la fumée de cigarette produirait des particules radioactives

Une étude démontre l’apparition d’un produit cancérigène dans le sang 15 à 30 minutes seulement après avoir fumé une cigarette. Bien que cela puisse être surprenant, la fumée de cigarette représente une source importante de radiations. Les méfaits du tabac ne sont plus à démontrer, mais la vitesse à laquelle ils apparaissent a de quoi surprendre : selon une étude publiée dans le dernier numéro de la revue Chemical Research in Toxicology, il suffit de quelques minutes pour que la fumée de cigarette inhalée provoque les premiers dégâts génétiques menant sur la route du cancer.

Les additifs et les nombreux toxiques dans une cigarette

Les additifs et les nombreux toxiques dans une cigarette

 

Selon les auteurs de ce travail financé par l’Institut national du cancer américain, « l’effet est si rapide qu’il est équivalent à l’injection directe de la substance dans le sang ». En pratique, le professeur Stephen Hecht – un expert mondialement reconnu des substances cancérigènes présentes dans la fumée du tabac – et ses collègues ont mené une étude chez 12 fumeurs volontaires. Ils ont suivi la trace dans le sang de ces personnes de produits toxiques contenus dans le tabac et appelés hydrocarbures aromatiques polycycliques. Ils se sont notamment intéressés à l’action de l’un d’eux – le phénanthrène – présent dans la fumée de cigarette. Ils ont constaté qu’il provoquait la formation d’une substance toxique à l’origine de lésions, de mutations au niveau de l’ADN des cellules. Mais surtout ils ont été surpris de constater que ce produit cancérigène était apparu dans le sang 15 à 30 minutes après avoir fumé une cigarette.

Les effets négatifs de la cigarette

Les effets négatifs de la cigarette

Le Dr Schechter souligne qu’en inhalant la fumée de cigarette l’on absorbe deux éléments radio-actifs: le polonium-210 et le plomb-210. Ce sont des produits de décomposition du radium-226. Le radium-226 se trouve dans les engrais phosphatés que l’on utilise dans les plantations de tabac.
L’on a aussi trouvé du radium-226 et du potassium-40 radio-actifs dans la fumée de cigarette. Dans un article publié dans l’American Scientist intitulé «Tabac, Radio-activité et Cancers du fumeur», le Dr Edward Martell signale que lors de l’inhalation de la fumée, ces éléments radio-actifs provoquent une émission de rayonnement alpha, qui est des centaines de fois plus élevée que le rayonnement alpha naturel. Il remarque aussi les quantités élevées de polonium et plomb-210 retrouvées dans les poumons et les ganglions lymphatiques des fumeurs victimes de cancers.   Source lepoint.fr

Depuis les années 1950, les fabricants d’Américan blends ont ajouté aux cigarettes une variété d’additifs destinés à caractériser leur produit (la variété Burley utilisé étant moins gouteuse que les Virginia blend), une pratique destinée à accroître ou accélérer l’apparition du phénomène de dépendance au tabac selon la plupart des acteurs anti-tabac. Par exemple, selon une étude de l’ASH 1999, « des composés ammoniaqués peuvent jouer ce rôle en augmentant l’alcalinité de la fumée », augmentant le ratio de nicotine-base dans la fumée, qui atteint dès lors plus rapidement le cerveau pour procurer la sensation de satisfaction du fumeur.

Un rapport de l’association britannique Action on Smoking and Health de 1999 relève dans certaines marques la présence d’additifs qui dilatent les bronches favorisant l’absorption de la nicotine : « Des additifs tels que le cacao peuvent être utilisés pour dilater les voies respiratoires, permettant à la fumée de pénétrer plus facilement et plus loin vers les poumons, ce qui expose l’organisme à plus de nicotine et à des niveaux plus élevés de goudrons. »

La cigarette

La cigarette

La fumée de cigarette contient entre 3 000 et 5 000 constituants différents, dont au moins 70 (les analytes d’Hoffmann) ont été identifiés comme toxique; le chiffre réel est très probablement supérieur. 40 de ces composés doivent être annuellement mesurés et rapportés à Santé Canada pour les marques vendues sur ce marché.

Il n’existe aucune étude démontrant une différence de toxicité entre les cigarettes avec et sans additifs.

–>http://fr.wikipedia.org/wiki/Cigarette

La réglementation assez limitée concernant les additifs du tabac a plutôt
mis l’accent sur la toxicité de l’additif lui-même. Elle s’est inspirée de la
réglementation en matière alimentaire. Il est cependant tout à fait possible
que la toxicité d’un additif lorsqu’il est ingéré comme aliment soit
différente de son effet lorsqu’il est inhalé dans la fumée.
Comme le système respiratoire n’est pas doté des enzymes puissantes
et des voies métaboliques de détoxification présentes dans le système
digestif, ces composés pourraient être nettement plus toxiques lorsqu’ils
sont inhalés que lorsqu’ils sont ingérés. La pyrolyse des additifs pourrait
aussi produire des composants toxiques nouveaux, conduisant par la
même occasion à un risque accru pour la santé du fumeur. (Connolly,
Lymperis, 1998)

–>http://www.stoptabac.ch/fr/Additifs/corr_brochure.pdf

ALORS ??? Est-ce le tabac le facteur principal des cancers, ou tous les produits chimique (Additifs) qu’ils mettent dedans pour que l’on tombe accros ???

 

Les commentaires sont désactivés.